Véhicule militaire (surplus)

L’histoire des véhicules militaires français remonte au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, lorsqu’il a fallu se débarrasser des excédents de véhicules de guerre. Les magasins commercialisant des vêtements et d’autres accessoires ont rapidement vu le jour, mais il était plus compliqué de créer des magasins pour les voitures militaires. Plusieurs raisons expliquent cette difficulté. D’abord, il faut rappeler que la taille et le poids des voitures les rendent plus difficiles à exporter ou à livrer. Ensuite, un grand nombre de véhicules livrés comprennent des ambulances et des camions qui ne sont pas toujours accessibles au grand public. Enfin, le coût élevé des voitures constitue sans doute l’obstacle le plus important pour l’achat. Pourtant, quelques magasins ont fini par ouvrir ici et là, et des concessionnaires importants ont commencé à réfléchir à l’opportunité de créer des modèles militaires sur les véhicules classiques. Les magasins de surplus vendent plusieurs types de voitures militaires. Ceux qui se vendent rapidement sont les jeeps militaires et les 4×4. Mais on observe que les ventes de jeeps baissent quelque peu en automne et en hiver. D’autres types de véhicules susceptibles d’être achetés sont les camions et les ambulances. Mais comme nous le signalions plus haut, les particuliers n’ont pas toujours besoin de ce type de véhicules. Il n’est donc pas surprenant que les entreprises qui vendent ces voitures militaires en exportent beaucoup. Cependant, il existe de nombreux circuits de distribution pour les français qui voudraient acquérir un véhicule militaire.

Jusqu’ici, on peut acquérir un véhicule militaire en passant par deux réseaux de distribution. Le premier réseau est constitué des magasins officiels de surplus militaires. Ce sont généralement des sociétés d’exportation qui expédient leurs voitures aussi loin qu’au Moyen-Orient et en Afrique. Quelques entreprises françaises sont devenues des références dans la vente de véhicules militaires. La plus importante est Lys Tout Terrain. Cette entreprise est située dans le Nord de la France et exporte ses voitures militaires principalement en Afrique. Mais l’entreprise vend aussi ses voitures militaires à des particuliers. L’autre réseau le plus important est celui des fournisseurs particuliers de véhicules militaires. Par toute la France, de nombreuses personnes vendent leurs véhicules à d’autres personnes. Il est possible de se procurer ces voitures sur Internet où les offres sont légion. Mais ces ventes doivent obéir à une réglementation précise. La législation sur les véhicules militaires en surplus est profitable à l’acheteur. Par exemple, celui qui acquiert un 4×4 militaire et le transforme est dispensé de la TVTS et ne paie que 80% de la TVA en raison de la capacité de pollution du gasoil et de l’éthanol. Chez d’autres concessionnaires à l’instar de Carl Edouin, le client doit néanmoins s’acquitter de la TVA lorsqu’il achète une jeep de deux places, à moins que le vendeur ne présente une facture qui stipule qu’il s’est acquitté de cette taxe en livrant la voiture au négociant. Comme pour tous les types de bien vendus en surplus, les prix ne sont pas négociables. Les prix varient entre 20.000 et 50.000 euros selon le type de jeeps et de 4×4.

Les voitures militaires sont différentes des autres accessoires de surplus militaires. Ils sont plus difficiles à vendre et à acquérir. Mais certains Français sont prêts à tout pour obtenir une jeep avec laquelle ils pourront parcourir la ville en été et au printemps. Ceux-là peuvent compter sur quelques entreprises et sur les particuliers qui revendent leurs voitures.